account_circle
Registrati
menu
person
Premium Avatar
Registrati
Registrati
Susan Bandecchi
6
6
0
0
0
Tiphanie Lemaitre
4
4
0
0
0
Tutto
Ban
Lem
Riduci
Vincenti
Errori non forzati
Ace
Doppi falli
Primo servizio %
% punti vinti con il primo servizio
Break point salvato
Punti vinti in risposta %
Break point vinti
Punti vinti %
Gioco a zero
Set points
Match points
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Tutto
Lem
Ban
Espandi
Break point vinti
Punti vinti %
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
Ritorno
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
Ritorno
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
Ritorno
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
Ritorno
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
Ritorno
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
Ritorno
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
XX
XX
Ritorno
XX
XX
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
XX
XX
Ritorno
XX
XX
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
XX
XX
Ritorno
XX
XX
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
XX
XX
Ritorno
XX
XX
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
XX
XX
Ritorno
XX
XX
Tutto Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Ban
Lem
Servire
XX
XX
Ritorno
XX
XX
Susan Bandecchi
 
Tiphanie Lemaitre
25
Età
23
-
Altezza
-
-
Peso
-
362
Posizione
485
+3
Ultimi 6 mesi
+17
Testa a Testa
1
Tutto
0
1
Cemento
0
64 64check
10 dic 2023
Ultimi risultati
Ultimo aggiornamento flash
De retour à Madrid, Mira Andreeva se confie : “Je continue à jouer avec le même état d’esprit” Mira Andreeva, 16 ans et 43e mondiale, revient à la Caja Magica un an après. Pour rappel, elle avait éclos aux yeux du grand public ici-même, il y a tout juste un an. A l’époque, elle avait bénéficié d’une invitation pour rejoindre le tableau final et en avait profité pour se hisser jusqu’en huitième de finale (battu par Sabalenka, future vainqueure du tournoi). Interrogée sur sa merveilleuse épopée, la joueuse Russe se souvient : “Je suis arrivée au tout dernier moment, ils m'ont offert une wild-card. [...] C'était une chance inouïe pour moi. Je suis arrivée, je me suis à peine entraînée. Et ils m'ont mis sur le court face à Leylah Fernandez que j'admire, j'ai regardé tous ses matchs lorsqu'elle était allée en finale de l'US Open 2021. [...] Je me suis dit : Si je perds 6-2, 6-2, que je marque au moins quatre jeux, c'est parfait. Ça me suffisait. Sauf que j'ai fini par l'emporter en ne perdant que sept jeux ! Je ne m'attendais pas à gagner ce match, pas plus que les deux suivants. Et je me suis retrouvée en huitièmes un peu comme ça.” (propos relayés par L’Equipe). Bien que seulement âgée de 16 ans, le statut de Andreeva n’est plus du tout le même. Depuis Madrid 2023, elle a atteint le troisième tour à Roland-Garros (en s’extirpant des qualifications), les huitièmes de finale à Wimbledon puis à l’Open d’Australie cette année. Bien ancrée dans le top 50 mondial, la prodige Russe est désormais attendue au tournant. Par ses adversaires certes, mais aussi par les médias. Interrogé sur son changement de statut, la benjamine ne fait pas de la langue de bois : “Je me sens plus mature, plus stable. Avec ma blessure (au poignet droit à Indian Wells), j'ai coupé pendant un mois et j'ai regardé beaucoup de vieux matches, comme Graf-Hingis ou Federer-Nadal. [...] Je suis tombée sur des réels Instagram de Sharapova aussi, des points qu'elle a joués. J'ai observé leur comportement, comment ils étaient sur le court, et j'ai l'impression que ça m'a servi, j'utilise parfois certaines choses qu'ils avaient l'habitude de faire. [...] Je continue à jouer avec le même état d'esprit. Maintenant, je commence parfois à ressentir un peu de pression pour défendre certains points. Mais tout le monde en a, Iga (Swiatek) a un Grand Chelem à défendre, donc elle a beaucoup plus de pression que moi. Je dois juste savoir comment gérer tout cela, j'apprends.” (propos relayés par L’Equipe). Toujours aussi franche, la prodige Russe explique même qu’elle n’est pas une célébrité : “Je ne peux pas vraiment dire que je suis une célébrité. [...] Honnêtement, rien n'a vraiment changé. Je remarque qu'il y a plus d'attention. Mais le plus dur, c'était l'année dernière, j'étais tout nouvelle, je débarquais tout juste sur le circuit WTA, j'ai tout de suite bien joué et tout le monde parlait de moi.” (propos relayés par L’Equipe). Après une entrée en lice réussie face à Taylor Townsend (4-6, 6-1, 7-5), elle devra faire un peu mieux puisque c’est la numéro 31 mondiale Linda Noskova (19 ans) qui l’attend au second tour.
Insolite - Embarqué dans un duel interminable, Moutet demande un café ! Pour l’instant, c’est le match du tournoi. Corentin Moutet s’est retrouvé embarqué, ce mercredi soir, dans un duel interminable face à l’invité Chinois Shang Juncheng (109e mondial). Alors que le match durait depuis déjà plus de 2h, le Français a demandé à l’arbitre à ce qu’on lui apporte un café. Malheureusement pour lui, l’arbitre du match lui a expliqué que c’était impossible. Réponse qui n’a pas vraiment plu à Corentin : “Nous avons des boissons, des bananes, du Coca‐Cola, et vous êtes en train de me dire que c’est impossible d’avoir un café.”. Malgré le refus obstiné du corps arbitral, le Français a fini par avoir son café puisqu’un membre du public lui en a donné un, un peu plus tard. Après cet évènement pour le moins loufoque, le joueur de 25 ans s’est finalement incliné au bout de la nuit et ne verra donc pas le second tour (6-7, 6-2,7-6 en 3h59).
Portrait - Qui est Darwin Blanch, le benjamin qui va défier Nadal à Madrid ? Darwin Blanch, 16 ans, 1028e mondial s’apprête à rentrer dans l’arène. Le jeune Américain va disputer ce jeudi un match sur le circuit principal pour la deuxième fois de sa carrière. Face à lui, c’est le roi de l’ocre, Rafael Nadal qui va se présenter. Sur un Court Manolo Santana qui lui sera forcément hostile, Blanch va devoir apprendre vite. Bien qu’aux prémices de sa carrière, le gaucher est promis à un grand avenir. Né en Floride, il a grandi à Bangkok où son père a fait construire un terrain pour que lui et ses frères et sœurs puissent apprendre à taper dans la balle. Les Blanch ont même rapidement connu l’académie de Rick Macci (connue pour avoir formé des joueuses telles que Serena Williams ou Maria Sharapova). Par la suite, la famille a beaucoup déménagé (Argentine, Taïwan, Etats-Unis) avant de s’installer plus définitivement en Espagne. Ainsi, la pépite Américaine a rejoint ses frères et sœurs au sein de l'académie de Juan Carlos Ferrero : “Ils m’ont beaucoup aidé. Ils ont vécu des choses que je n’ai pas encore vécues.” (propos relayés par L’Equipe). S’entraîner à l’académie de Ferrero a permis à Darwin Blanch de taper plusieurs fois la balle avec un certain Carlos Alcaraz. Blanch est précoce, Alcaraz le reconnaît lui-même : “Il joue très bien pour son âge. Je lui ai dit de profiter du moment, ça va beaucoup l'aider pour la suite de sa carrière.” (propos relayés par L’Equipe). En effet, le natif de Floride semble pressé. Deuxième plus jeune joueur à marquer un point ATP (à 14 ans et 4 mois, devançant ainsi Alcaraz ou Auger-Aliassime, pourtant modèles de précocité), il marquait déjà les esprits. L’an passé, il a même atteint les demi-finales de Roland-Garros et Wimbledon juniors, porté, entre autres, par un coup droit exceptionnel. Interrogé sur sa progression éclair, même son entraîneur s’avoue bluffé : “Je savais qu'il avait le niveau. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il y parvienne aussi vite.” (propos relayés par L’Equipe). Après des débuts sur le circuit principal manqués (battu à Miami par Tomas Machac 6-4, 6-2), Darwin Blanch aura fort à faire s’il veut signer sa première victoire sur le circuit principal. En effet, il devra déboulonner une statue sacrée en Espagne : Rafael Nadal.
Balayé pour son entrée en lice à Madrid, Monfils ne se cache pas : “Il a mieux joué que moi” C’est une petite déception pour le camp français. Gaël Monfils, 40e mondial, a déjà pris la porte du côté de la Caja Magica. Opposé à Luciano Darderi (60e) au 1er tour, le Français s’est révélé tout bonnement impuissant. Battu en seulement 1h16 (6-4, 6-2), 'La Monf’' est revenu avec beaucoup de franchise sur cette contre-performance : “Je trouve que le gars jouait très bien, il était très solide, très dur à déborder. [...] Il a gagné beaucoup de matchs sur terre battue, c'est un vrai bon terrien, un jeune qui monte bien. Il a mieux joué que moi. [...] De mon côté, c'était un peu plus dur, je n'ai pas fait un grand match. J'ai fait pas mal de fautes. [...] Je n'ai pas réussi à le bousculer vraiment. [...] Je n'ai pas encore eu un gros match référence. Je monte progressivement. Ça fait longtemps que je n'ai pas joué sur terre battue. [...] Je vais essayer d'être mieux physiquement, cette défaite va me donner du temps pour retravailler.” (propos relayés par L’Equipe). Quoi qu’il en soit, l’aventure Madrilène s’achève déjà pour Monfils qui s’est donné comme grand objectif de la saison le rêve olympique. En effet, le vétéran de 37 ans veut gagner son billet pour les Jeux Olympiques de Paris. Pour cela, il va falloir qu’il trouve un peu plus de consistance sur ocre.
Andrey Rublev se confie sur sa mauvaise période : "On veut trop et c’est pour ça qu’on n’y arrive pas" Andrey Rublev traverse une très mauvaise période. Auteur d’un début de saison de qualité (10 victoires en 12 matchs), le Russe s’est complètement écroulé depuis. Pour la plupart des spécialistes, cette panne de résultats était due au traumatisme de Dubai. Pour rappel, le natif de Moscou avait été disqualifié en demi-finale du tournoi face à Bublik (à 5-5 dans le dernier set) suite à un cri à l’encontre d’un juge de ligne bien trop virulent. Seulement, ce n’est pas l’avis du principal intéressé. En effet, en marge du tournoi de Madrid, Rublev est revenu sur sa méforme actuelle. Et, selon lui, l’explication est toute autre : "Tout a commencé quand tout allait bien, parfaitement bien, surtout à la fin de l’année, quand je jouais mon meilleur tennis. Et au début de l’année aussi, quand je jouais très bien. Je pense qu’après l’Australie, il y a eu le tournoi d’Oslo, puis celui de Rotterdam, et j’en ai voulu un peu plus. Tout était parfait, et j’ai donc voulu aller plus loin, m’améliorer de plus en plus. J’ai donc commencé à faire beaucoup de choses en même temps, beaucoup de choses en dehors du court. Peut‐être que les changements étaient trop radicaux. Et cela a fini par être un moins, pour l’instant. Pour l’instant, nous revenons à la routine que nous avions lorsque j’étais au mieux de ma forme. […] On veut trop et c’est pour ça qu’on n’y arrive . Il semble que certaines de ces méthodes (pour améliorer son jeu) ne me convenaient pas. Je n’irai pas plus loin."
Top des commentaires comments
Dai matte
3 thumb_up
Marco M Marco M
Dai flavio
1 thumb_up
Marco M Marco M
Bravissimo Darderi👏
1 thumb_up
MaxPD MaxPD
Forza Darderi!
1 thumb_up
ElisaC ElisaC
Grande
1 thumb_up
Nozzy Nozzy